Le Rotary

Le rotary - 2 - historique
Les quatre premiers Rotariens (de gauche à droite) : Gustavus Loehr, Silvester Schiele, Hiram Shorey et Paul Harris.

Un peu d’histoire

Barry Rassin, Président 2018-2019 du Rotary International. Sa devise : « Soyons l’inspiration pour notre monde ».

Le Rotary Club de Chicago fut créé le 23 février 1905 par un avocat du nom de Paul P. Harris souhaitant retrouver au sein d’un Club l’esprit de camaraderie qui régnait dans les petites villes de sa jeunesse. L’appellation “Rotary” provient de la pratique de roulement des premières réunions entre les bureaux des membres du Club.

Le Rotary connaît une progression rapide : en une décennie, plusieurs Clubs voient le jour à San Francisco, New York ou à Winnipeg au Canada. Dès 1921, des Rotary Clubs sont implantés sur les six continents et l’année suivante, l’organisation adopte le nom de Rotary International. Au fil de l’expansion du Rotary, sa mission évolue au-delà des intérêts professionnels et sociaux de ses membres. Les Rotariens unissent leurs ressources et mettent leurs talents au service des collectivités dans le besoin. L’esprit d’engagement du Rotary s’exprime pleinement dans sa devise : Servir d’abord.

En 1925, le Rotary compte 200 Clubs avec un effectif total de plus de 20 000 membres. L’excellente réputation de l’organisation attire des personnalités politiques (présidents, premiers ministres) ou autres, notamment l’écrivain Thomas Mann, le diplomate Carlos P. Romulo, l’humaniste Albert Schweitzer et le compositeur Jean Sibelius.

Le critère des quatre questions

En 1932, le Rotarien Herbert J. Taylor crée le Critère des quatre questions, déontologie adoptée par le Rotary onze ans plus tard. Les quatre questions sont traduites dans plus de 100 langues.

Ce critère exige de se poser les questions suivantes pour tout ce que nous pensons, disons ou faisons :

  1. Est-ce conforme à la VÉRITÉ ?
  2. Est-ce LOYAL de part et d’autre ?
  3. Est-ce susceptible de stimuler la BONNE VOLONTÉ RÉCIPROQUE et de CRÉER DES RELATIONS AMICALES ?
  4. Est-ce BÉNÉFIQUE à tous les intéressés ?

Le Rotary et la Seconde Guerre mondiale

Pendant la Seconde guerre mondiale, de nombreux Clubs sont obligés de se dissoudre tandis que d’autres intensifient leurs efforts pour acheminer des secours d’urgence aux victimes de la guerre. En 1942, les Rotariens anticipant déjà l’après-guerre convoquent une conférence visant à promouvoir les échanges éducatifs et culturels internationaux. Cette rencontre est à l’origine de la création de l’UNESCO.

En 1945, 49 Rotariens sont membres des 29 délégations à la Conférence sur la Charte des Nations unies. Aujourd’hui, le Rotary participe activement aux conférences de l’ONU : des observateurs y représentent le Rotary aux principales réunions et les publications rotariennes se réfèrent souvent aux Nations unies. « Peu nombreux sont ceux qui ne reconnaissent pas le travail remarquable effectué par les Rotary Clubs à travers le monde libre », déclarait Winston Churchill, premier ministres britannique.

À l’aube du nouveau millénaire

À l’approche du XXIe siècle, l’évolution du Rotary lui permet de répondre aux besoins changeants de la société : l’organisation a élargi la gamme de ses actions afin de se donner les moyens de traiter les problèmes prioritaires que sont la dégradation de l’environnement, l’illettrisme et l’analphabétisme, la faim dans le monde et la maltraitance des enfants.

En 1989, les femmes sont admises au sein des Rotary Clubs dans le monde entier ; l’organisation en compte actuellement plus de 145 000.

Après la chute du mur de Berlin et la désintégration de l’Union soviétique, des Rotary Clubs se forment ou s’implantent de nouveau à travers l’Europe centrale et de l’est. Le premier Rotary Club russe est constitué en 1990, et l’organisation enregistre une forte croissance au cours de la dernière décennie du XXe siècle.

Plus d’un siècle après la création par Paul Harris et ses amis du Club qui allait déboucher sur le Rotary International, les Rotariens continuent de tirer une grande fierté de l’histoire de leur organisation. Pour honorer la mémoire de ce Club, les Rotariens préservent la salle 711 de l’Unity Building de Chicago où s’étaient déroulées les premières réunions du Rotary. En 1989, lorsque l’immeuble doit être démoli, le Paul Harris 711 Club extrait soigneusement le mobilier et démonte l’intérieur du bureau, y compris les portes et les radiateurs. En 1993, les administrateurs du Rotary affectent un bureau au 16e étage du siège du Rotary à Evanston pour y reconstituer la salle 711.

Aujourd’hui, les quelque 32 000 Rotary Clubs comptent plus d’1,2 million de membres répartis à travers plus de 200 pays et régions.

La Fondation

En 1917, Arch Klumph, alors président du Rotary International, avait émis l’idée d’un fonds de dotation visant à « faire le bien dans le monde ».
En 1928, lorsque le fonds de dotation eut dépassé 5 000 dollars, il fut rebaptisé Fondation Rotary et devint alors une entité distincte au sein du Rotary International. Cinq administrateurs, dont A. Klumph, furent chargés de « maintenir, investir, gérer et administrer tous les biens de la Fondation » . . . réunis dans un compte fiduciaire au service du but du Rotary International.

Deux ans plus tard, la Fondation accorde sa première subvention de 500 dollars à la National Society for Crippled Children (Société nationale pour les enfants handicapés). L’association créée par le Rotarien Edgar F. “Daddy” Allen fut rebaptisée Easter Seals en 1967. La crise américaine de 1929, puis la Deuxième Guerre mondiale entravèrent la croissance de la Fondation, mais le désir d’une paix durable était favorable à son développement. C’est ainsi qu’en 1947, année du décès de Paul P. Harris, fondateur du Rotary, l’abondance des contributions en faveur du Rotary International donne naissance au Fonds à la mémoire de Paul Harris sur la base duquel sera ensuite bâtie la Fondation Rotary.

Cette même année voit apparaître le premier programme de la Fondation, précurseur du programme des bourses de la Fondation Rotary. En 1965/1966, trois nouveaux programmes sont lancés :

  • Les Échanges de groupes d’étude , ce sont d’abord des Bourses de formation technique et des Subventions pour activités entrant dans le cadre des objectifs de la Fondation Rotary, transformées ensuite en programme deSubventions de contrepartie .
  • Les subventions 3-H (Health, Hunger and Humanity) : programme inauguré en 1978 ; les Volontaires du Rotary, rattaché aux Subventions 3-H et inauguré en 1980. Lancement dePolioPlus en 1984/1985 ; Subventions du Rotary pour professeurs de l’enseignement supérieur . Les premières rencontres sur le thème de la paix se déroulent en 1987/1988, débouchant sur les Programmes de la Fondation pour études sur la paix et la résolution des conflits Foundation’s peace and conflict studies programs.
  • Le soutien à la Fondation a progressé de façon prodigieuse. Si en 1917 le premier don fut de 26,50 USD, à l’heure actuelle les contributions faites à la Fondation se chiffrent à plus d’1 milliard de dollars. La somme de 70 millions de dollars a pu être réunie au cours de la seule année 2003/2004. À ce jour, plus d’un million de personnes ont reçu le témoignage de reconnaissance Paul Harris Fellows – décerné à toute personne versant (ou au nom de laquelle est versée) une contribution de 1 000 USD au Fonds de participation aux programmes.

Un tel soutien, de même que l’implication des Rotariens du monde entier, assure un avenir radieux à la Fondation Rotary et lui permet de poursuivre son œuvre au profit de l’entente entre les peuples et de la paix dans le monde.

Le rotary - 4 - Paul Harris
Paul P. Harris, Fondateur.

Résumé de l’histoire du Rotary International

1905 Création du Rotary
–  Le 23 février, création du Rotary Club de Chicago par Paul Harris et 3 de ses amis.
Ils sont tous différents :
•    de profession : avocat, grossiste en charbon, ingénieur des mines, tailleur
•    d’origine : américaine, allemande, suédoise, israélite
Ils préfigurent l’universalité future du Rotary

–  Buts de ce Rotary Club de Chicago
•    Fonder un Club amenant sérénité dans les relations et droiture dans les affaires, car Chicago vit une époque très perturbée
•    Être prévenants et secourables les uns envers les autres
•    S’aider mutuellement et se rendre service
•    Exclure toute idée de profit personnel
•    N’accepter dans les groupes que des gens exerçant une profession indépendante ou ayant un poste à responsabilité dans une entreprise
•    Admission limitée à un membre par profession ou branche commerciale ou industrielle

1906
–  La ROUE est choisie comme emblème,  » La roue d’un char  » celle des chariots des pionniers
–  Elle devient en 1921  » Une roue d’engrenage à 6 rayons et 24 dents avec rainure de clavetage  » celle de l’industrie
–  Les membres décident de s’appeler par leur prénom
–  Le nom du  » ROTARY  » donné par Paul Harris symbolisait la rotation des lieux de réunions dans les bureaux des différents membres

1917
Lancement de la Fondation Rotary

1943
Une conférence rotarienne à Londres est à l’origine de la création de l’UNESCO

1945
Une cinquantaine de Rotariens participent à la rédaction de la Charte des NATIONS UNIS

1962 & 1968
Lancement des Clubs INTERACT & ROTARACT
•    Club service de jeunes patronnés par les Rotary Clubs

1989
Les femmes sont admises à devenir membres des Rotary Clubs

1989 & 1992
Renaissance du Rotary dans les pays de l’Est après 50 ans d’interdiction

2005
Célébration du Centenaire du Rotary international à Chicago

2006
Création de Rotary Clubs en Chine

Le Rotary en France

1921
Naissance du Rotary avec le Club de Paris

1923 – 1924
Fondation des Clubs de Toulouse et Lyon puis de Nice

1937
Maurice Duperrey devient le 1° et le seul Francais  » Président du Rotary International  »

1950
Fondation du Rotary Club de la BAULE-SAINT NAZAIRE

1955
Division du Rotary club de la BAULE – SAINT NAZAIRE en deux Clubs
– Rotary Club de LA BAULE
– Rotary Club de SAINT-NAZAIRE, qui vient d’être fondé. Plus d’information sur Notre Club.